Pulvérisateurs agricoles : 3 conseils pour travailler en sécurité

L’utilisation d’un pulvérisateur agricole a besoin de certaines précautions qui concernent l’entretien de matériel, mais aussi la mise en place des méthodes de protection pour vos ouvriers agricoles et pour vous. Cela vous permet de travailler en toute sécurité.

Contrôler régulièrement le pulvérisateur agricole

L’entretien régulier de matériel agricole permet d’assurer son bon fonctionnement pour la pulvérisation sans risque. Il contribue également à limiter les pannes pouvant nécessiter l’intervention dans les conditions de sécurité qui sont optimales. Pour éviter les dangers, il est important de prendre le temps de contrôler l’état de l’équipement avant chaque traitement comme l’alignement des bras de la rampe et des buses, le contrôle des anti-gouttes et du manomètre. Ensuite, après avoir fini cela, réalisez un nettoyage complet de pulvérisateur agricole. D’ailleurs, la loi vous oblige aussi à faire contrôler tous les 5 ans votre pulvérisateur agricole. Les pulvérisateurs agricoles à rampe, les pulvérisateurs qui sont destinés au traitement des arbustes et des arbres, les pulvérisateurs semi-mobiles ou fixes sont tous concernés.

Limiter les expositions lors de la pulvérisation

Avant de se concentrer sur la pulvérisation, il faut veiller au bon réglage du pulvérisateur agricole et de traiter seulement dans la bonne condition climatique. D’ailleurs, il faut aussi éviter de pulvériser quand il y a encore du vent. Le moment où l’hygrométrie est élevée est préférable. Ensuite, vous pouvez aussi mettre en place l’ensemble de solutions, à défaut de pouvoir effacer totalement les risques, afin de limiter l’exposition de vos ouvriers agricoles et la vôtre. Vous pouvez par exemple aménager les zones qui sont destinées aux phases de nettoyage et de préparation de votre engin. Afin de faciliter votre travail, l’installation du point d’eau à proximité est nécessaire. Dans ce cas, vous assurez de l’efficacité du système de ventilation. Sur le mode de stockage des produits, vous devez être vigilant. Quand vous choisissez votre pulvérisateur, il vous est recommandé de travailler dans la cabine offrant une bonne protection contre les poussières, les vapeurs et les aérosols. Concernant l’organisation de votre travail, lorsque vous avez des ouvriers, vous devez éloigner ceux qui ne sont pas nécessaires pour les opérations de traitement.

Se protéger avec les EPI adaptés au pulvérisateur agricole

Malgré tout, quelques incidents peuvent survenir comme la projection du produit phytosanitaire, le débordement de la cuve lors du remplissage, l’inhalation au moment du traitement, le contact avec la buse bouchée, etc. Pour éviter la contamination par ingestion, inhalation ou par voie cutanée, il est impératif de vous doter les équipements de protection individuelle ou EPI qui sont adéquats comme les écrans faciaux, les lunettes, les vêtements de protection, les gants, les bottes, etc. Afin de faire le bon choix, il faut évaluer les risques qui sont liés à l’usage du pulvérisateur.

Qui peut conduire votre tracteur sur votre exploitation agricole ?
Transport d’animaux vivants : ce qu’il faut savoir