Le label HVE (Haute Valeur Environnementale) : un sésame ?

Le label Haute Valeur Environnementale (HVE) est de plus en plus plébiscité par les exploitations agricoles. Depuis 2018, le nombre d’entreprises certifiées HVE a doublé. Mais de quoi s’agit-il ? Quel est l’intérêt d’avoir un label HVE Haute Valeur Environnementale ? Voici les réponses.

Qu’est-ce qu’une certification HVE ?

Créé en 2012, le label HVE est une certification donnée aux producteurs agricoles, qui adoptent volontairement une démarche respectueuse de l’environnement. C’est le label le plus élevé en matière de certification environnementale des entreprises agricoles.  Encadré par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, l’agriculture Haute Valeur Environnementale est le résultat d’un partenariat entre les acteurs du milieu agricole et agro-alimentaire. Son objectif est de préserver l’environnement, en félicitant la qualité écologique d’une exploitation.

Quels sont les avantages d’un label HVE ?

Dans un monde agricole très concurrentiel, avoir un label HVE Haute Valeur Environnementale est un atout considérable. En valorisant les produits, cette certification est un bon argument, tant pour séduire la clientèle que pour accéder à de nouveaux marchés. La labellisation HVE permet de rassurer les consommateurs sur les produits qu’ils achètent. En effet, ces derniers sont issus d’une technique agro-écologique.

Soit dit au passage, détenir un label HVE répond aux attentes des clients, en termes de qualité et de traçabilité des produits. Il peut être un argument de poids face à une clientèle de plus en plus exigeante, soucieuse de manger sain et de préserver son environnement. La certification HVE incite les fermes agricoles à améliorer en permanence leurs performances environnementales. Avec ses trois niveaux de progression, elle permet d’évaluer chaque année son impact environnemental.

Comment obtenir un label HVE ?

Le label HVE s’appuie sur divers indicateurs de performance environnementale. Son obtention se fait en trois niveaux de progression.

Le niveau 1 de la labellisation HVE est obtenu après une évaluation effectuée par un conseiller du système de conseil agricole. À cette étape, l’agriculteur doit démontrer que ses pratiques agricoles respectent la réglementation environnementale en vigueur. Son exploitation doit être conforme aux trois exigences de la Politique agricole commune (PAC), qui visent à instaurer une agriculture durable. Ces exigences sont liées au respect des normes environnementales, aux bonnes conditions agricoles et environnementales des terres, et à la santé des végétaux.

Pour aboutir au niveau 2 de la certification, une exploitation agricole doit respecter les exigences HVE, liées à la préservation de la biodiversité, la gestion de la fertilisation, la gestion de l’irrigation et la stratégie phytosanitaire. En outre, la ferme doit adopter une technique agricole à faible impact environnemental.

Le niveau 3, quant à lui, récompense les fermes qui présentent un niveau de biodiversité élevé, et un faible recours à des intrants.

Le label HVE est valable pour une exploitation entière, étant donné que l’évaluation des indicateurs de performance environnementale porte sur la totalité de la ferme. Le logo HVE sera apposé sur les produits, à condition qu’ils contiennent 95 % de matières premières issues d’une exploitation labellisée HVE.

Comment communiquer positivement sur son métier d’agriculteur ?
Comment la rotation des cultures peut-elle diminuer le risque bioagresseur ?